Grottes Volcaniques

Les grottes d’origine volcanique ne sont pas des phénomènes géologiques très fréquents, bien que l’on puisse en trouver en plusieurs endroits où le magma accède à la surface, comme aux Açores, aux Iles Canaries, en L´Island, en Italie, au Japon, au Kenya et en Corée.

L’archipel des Açores abrite un héritage spéléologique riche et diversifié en raison de sa nature volcanique et de la présence d’un flux de magma basaltique.

Nous pouvons définir deux principaux types de grottes volcaniques : les tubes de lave et les fosses volcaniques. 

La genèse des tubes de lave peut être expliquée facilement de la manière suivante : un flux de lave suit la pente ; le refroidissement des ses zones latérales et superficielles (en contact avec l’air ambiant et les formations rocheuses environnantes) se poursuit et une croûte se forme, néanmoins,  en dessous de cette dernière, de la lave chaude continue de couler. Ensuite, en raison de la diminution des émissions volcaniques, le niveau de lave dans le tunnel a diminué graduellement, formant alors une cavité sous la croûte superficielle déjà solidifiée. Quand l’éruption volcanique se termine, un tube de lave est formé puis, par la suite, son plafond a tendance à s’effondrer, créant ainsi des lucarnes. Au cours du temps, les plantes colonisent les champs de lave, plus particulièrement aux abords des entrées.   

Genese Tunel Lavico_FINAL

Modéle Schématique de la formation d´un tube de lave
 

D’un autre côté, les fosses volcaniques sont, la plupart du temps, d’anciens conduits volcaniques verticaux qui ont été drainés de leur lave en raison , de l’émergence d’un nouveau conduit d’éruption dans des niveaux inférieurs , de la diminution d’émission de lave des parties profondes vers des parties latérale et/ou d’un drainage profond de magma associé à un vide partiel des conduits d’approvisionnement. La fin de l’éruption est suivie du refroidissement et de la solidification des conduits, puis des effondrements des murs de la fosse agrandissent les dimensions créant ainsi des dépôts de gravité à la base de la fosse.

Imagem

Modéle Schématique de la formation d´un fosse volcanique
 
 
Aujourd’hui, il y a 271 caves volcaniques disséminées dans tout l’archipel à l’exception de l’ile de Corvo.

 
Distribution des cavités volcaniques dans l´archipel des Açores

L’ile de Pico possède le plus grand nombre de caves (129) représentant environ 48% du total, suivie  par l’ile de Terceira avec 26% des caves de l’archipel.

Sur l’ile de São Miguel, 28 caves volcaniques sont répertoriées dont la plupart sont localisées dans le complexe volcanique « dos Picos », une région relativement récente de volcanisme basaltique de fissure, située entre le volcan de Sete Cidades et celui de Fogo, recouvrant les paroisses de Capelas jusqu’à Ribeira Grande (côte nord) et de Ponta Delgada à Lagoa (côte sud).

Le système de la grotte « Gruta do Carvão » est le plus grand connu sur l’ile de São Miguel et un des plus remarquables de tout l’archipel avec ses 2.5km de longueur totale allant de la côte de Ponta Delgada à la paroisse de Arrifes.

En raison de sa localisation, de sa taille, de la variété de ces structures géologiques et de ses phénomènes volcaniques associés, Gruta do Carvão a été classifié comme Monument Régional Naturel selon le décret Régional N° 4/2005/A du 11 Mai.